Retour à la page précédente

Rapaces

" En haut comme en bas " (Rapaces + Mike)


(Rapaces)

Pas d'autre solution qu'la contre information
Face aux exactions d'la manipulation ;
Les médias au pouvoir sont la voix des bourgeois,
Tu dois le savoir si tu veux vaincre leurs lois.

Ils nous parlent de "violence", de "zéro tolérance",
Propagande évidente pour défendre la Finance :
Les patrons en méfiance instaurent la parano,
Propageant la démence de mort des fachos.

Matraquage médiatique et éclairage polémique :
C'est le tapage du fric pour l'grand ménage des flics.
Sans ambages se profile le règne de la terreur,
Dans leurs pages basses et viles c'est l'erreur qui demeure !

La presse s'empresse de stigmatiser la jeunesse,
Les journalistes en laisse en appellent aux prouesses
Des politiques, pourtant responsables de le merde,
Qui méritent des coups d'triques, qui malheureusement se perdent !

Et j'vais pas ignorer la racaille en bas d'chez moi
Qui, pour palper la maille, ferait n'importe quoi,
Mais j'avis pas cautionner la flicaille en bas d'chez moi
Qui, pour serrer les tenailles, flinguerait sans émoi.

En haut comme en bas c'est le business qui détruit :
Prolos ou bourgeois veulent la caisse et le produit.
Contre la dictature des marchands, des brigands,
Rapaces/Mike met son armure et descend les puissants.


(Mike)

Un cas de plus à noter sur ma liste
De JT en JT des reportages mis en piste
De la pissotiére en guise de mangeaille
Je ne suis pas fier de défier du regard la pagaille

Qui défile tels des afficheurs à la propagande facile !
Le but : Culbuter à coup de merde comme idylle
Les moyens : Les médias comme armes sur les citoyens
Acharnés à s'informer sur un même sujet récurrent

Pions parmi les pions à valeur tendant
A être sacrifiés sur l'hôtel des désirs
Personnel des marionnettistes habile qui s'attirent
Des faits marquants, une société qui pousse à la consommation
Qui pousse à oublier toute passion qui dit passons !

Poussons le peuple à flipper de la jeunesse de la France
Peur bleue au visage blanc saignant d'un rouge commun en transe
On transvase tout problème sur telle personne
Accusant de tous les maux du monde ça sonne

Mal dans mes oreilles sensibles à la connerie
Sensibles aux parasites qui me fatiguent d'ennui.
Je reste mitigé entre la colère et la lassitude...
Dénoncer, geuler, bouffé par l'amplitude.

De leurs actes brutaux au goût douteux ça me scandalise
A la terminaison de nos sens les regards voilés, je méprise
Les faux semblants, les regards figés me rendent triste,
Apparemment 1 nom de plus a noter sur ta liste.


Retour à la page précédente

Toute reproduction de ce texte n'engage que la responsabilité de celui qui la réalise.