Retour à la page précédente

Rapaces

" Son pour sang "


Un son limpide et clair... Déclaration de guerre !
J'opère, brandis le "mic" comme un revolver.
J'éclaire les affaires d'une vision meurtrière,
Hors-pair pour bâtir un son légendaire,

Un son révolutionnaire, un son "qui tue sa mère",
Un son propice au flux des idées et pas monétaires,
Ancré sur les réalités communautaires,
Sociétales, qui s'installent au niveau planétaire.

Faut pas nous la faire, frère, ça dégénère,
Vénère, poings liés et genoux à terre,
Aterré à tort et athée, mais pas enterré,
Nos idées gênent, s'enchaînent sans rien monnayer.

Ouais, ouais... Première sommation,
Formation assurée pour l'opération.
En faction, à l'affut des révélations,
Exactions. Prêts pour la prestation !

Création d'un style hardcore, efficace,
Sans caution, sans caillasse, sans définition,
Sans strass, 100% décapant...
Rapaces, pur jus : "son pour sang" !


Plus qu'un groupe de rap, une formation subversive
Agissant par étape, opérant une offensive
Pour soulever la jeunesse dans la guerre prolétarienne
Pour frapper avec justesse l'Union Européenne

En direct des sous-sols on organise la solution
Contre l'exploitation, on prépare la révolution
Et si jamais tu nous fais face, y 'aura pas d'rédition
Tu sais qu'nos menaces sont mises à exécution.

Tu veux nous identifier : te fais pas d'illusions !
La fraction est clandestine lorsqu'elle part en mission
Surtout quand en question ça tend à attaquer les sections
Les bastions des soldats-porcs de la réaction.

On érige la lutte de classes en technique de combat
Rapologique et ça tabasse, on complique le débat.
On t'informe sur les normes par des propos qui cognent
Qui détonnent, bastonnent l'ordre bourgeois sans vergogne.


C'est pas avec le RAP qu'on en finira avec la survie, c'est à dire la vie soumise aux impératifs économiques. C'est pour cela que RAPACES s'inscrit dans le mouvement révolutionnaire prolétarien qui existe depuis deux siècles. Nous tentons comme des millions d'exploités de résister et de renverser le système capitaliste.

Organisons-nous, multiplions les occupations des lieux de production et des espaces publics, détruisons les institutions de la domination : A bas les patrons, A bas la religion, A bas le FMI, la Banque Mondiale, l'OMC, l'Impérialisme américain, l'OTAN, l'Union Européenne.

Vive l'Autogestion généralisée !

 

Retour à la page précédente

Toute reproduction de ce texte n'engage que la responsabilité de celui qui la réalise.